Les activités ici et pas loin

Parfois nous venons quelque part pour le lieu même et les rencontres et c’est tout ce que je vous souhaite pour votre prochain séjour ici à la closerie de la Fuye. Vous pouvez venir sur les images, les récits et les commentaire et ne chercher que le lieu. Bien souvent vous pou vous détendre tout en profitant du lieu et des alentours. Alors la question est que puis-je faire ici et pas loin d’ici.

Ici


Il y a plein de choses à faire rien qu’à la Fuye.

Nous avons des animaux tout doux qui plairons aux enfants et des bois avec des cabanes. Bientôt nous aurons des lamas et des alpagas mais dores et déjà il y a Toto l’âne et Okari le chien ainsi que les moutons et les poules.

Sur la pelouse vous pourrez jouer au croquet, un jeu un peu ancien et désuet mais qui va si bien avec l’endroit. Il y a des tables de ping-pong et une salle pour y faire des parties s’il pleut. Le soir où si le temps est triste vous pourrez jouer au billard nicolas et plein d’autres jeux.

Par temps chaud nous sortirons les jouets d’eau sur la pelouse. Malgré l’absence de piscine, c’est la joie et l’amusement assuré pour les petits et leurs parents.


Il n’y a pas de télévision, mais dans les écuries il y a de vielles consoles de jeux (vielle Nitendo, Xbox et Wii). Si les événements le nécessitent une télévision peut apparaître dans le salon. Par contre nous avons le WiFi.

Chaque chambre possède une petite bibliothèque relatif au thème de la chambre et nous avons à l’accueil une boîte à livres où vous pourrez échanger un livre que vous aimez pour un autre livre qu’un autre hôte à déposer là.

Le salon est un lieu de lecture privilégié, mais vous pouvez lire dans le jardin et même au fond des bois où vous trouverez de-ci, de-là des chaises et parfois des tables pour un calme absolu.

Pas du tout loin

Par chance nous avons un pied à la campagne et un pied en ville. A vrai dire nous sommes tellement proche que nous sommes dans la métropole Tours-val-de-Loire. Tours est une agréable ville à vivre et à visiter. Sa taille  raisonnable permet d’en faire le tour à pied ou à vélo. C’est une ville riche d’une histoire grandiose mais aussi de blessures.

Tours n’est pas loin, pire la métropole de Tours-val-de-Loire nous as englobé. Ainsi nous sommes un pied à la campagne et un pied en zone urbaine. Mais Tours mérite plus et je lui ai consacré un chapitre.

De Ballan, sans guide, vous ne verrez pas grand chose. C’est pourtant une commune remarquable par sa densité de grandes demeures. Dans la liste des 19 châteaux (Wikipedia) que compte la commune, la Fuye est en dernière position et c’est normal puisque ce n’est pas un château. Malheureusement, ces très grandes et belles demeure sont pour la plupart cachées au fond des bois.

Le centre ville de Ballan est petit, néanmoins quelques commerces de bouche demeurent comme une fromagerie et deux boucheries. L’église est belle et mérite le détour.

Sur plaine au-delà de la route et des peuplier, juste en-deçà de l’embarcadère du port du Pavé-du-Roy sur la Loire à vélo se trouve un espace intéressant. Non seulement mon chien m’y promenait tous les jours et qu’il y a toujours des ânes et des chevaux et des espaces peu fréquentés et presques sauvages

 

En général – et c’est un excellent début – les touristes commencent par la place Plumereau. Faites comme eux si vous n’avez pas trop de temps à passer arpentant la ville. C’est même un must pour boire une bière dans la douceur du soir. C’est un quartier un peu atypique avec deux ou trois rues piétonnes pleines de restaurants. Touristique donc mais non sans raison.

Il faut visiter la Cathédrale et les jardins du musée des beaux art. Tout proche, le château héberge régulièrement – en continue sans doute – des exposition de peintres mais surtout de photographe. Nous sommes gâté car ces expositions, souvent fort intéressantes, sont la plupart du temps en accès libre. Pour les curieux le quartier de la Cathédrale permet, en plusieurs points, d’apercevoir l’ancien mur d’enceinte de la ville.

Les rues commerçantes partent dans la place principale de Tours, la place Jean Jaurès, qui est la place de la somptueuse Mairie. Vers la gare d’un côté se trouve la rue de Bordeaux, vers la Loire il y a la rue Nationale, les ‘champs-Elysée’ de Tours. En arêtes de poisson entre la rue Nationale et les Halles se trouvent des rues commerçantes vaguement spécialisées. Puis au niveau des halles à nouveau le quartier plumereau.

Mais Tours ne serait pas Tours sans la Loire que vous pouvez fréquenter en songeant le long de ces berges.

De Ballan, sans guide, vous ne verrez pas grand chose. C’est pourtant une commune remarquable par sa densité de grandes demeures. Dans la liste des 19 châteaux (Wikipedia) que compte la commune, la Fuye est en dernière position et c’est normal puisque ce n’est pas un château. Malheureusement, ces très grandes et belles demeure sont pour la plupart cachées au fond des bois.

Le centre ville de Ballan est petit, néanmoins quelques commerces de bouche demeurent comme une fromagerie et deux boucheries. L’église est belle et mérite le détour.

Contenu d’accordéon

Le site n’est pas encore complet, revenez dans quelque jours.

Fermer le menu